Flambée des coûts de production

La forte hausse des matières premières, des fournitures, de la masse salariale et de l’énergie affecte les trésoreries.
La CMA de Région Bourgogne Franche-Comté est mobilisée pour vous accompagner en cas de difficultés.

Aides, accompagnements et bons gestes, nous faisons le point sur ce que vous pouvez mettre en place pour améliorer vos compétitivités !

Vous êtes artisan et votre entreprise est impactée par la crise, vous pouvez nous solliciter via notre service de rappel   
Un conseiller prendra contact avec vous sous 72h.

 
 ZOOM SUR LES DISPOSITIFS D’AIDES AUX ENTREPRISES LIES AUX HAUSSES DES TARIFS DE L'ENERGIE 

 BOUCLIER TARIFAIRE POUR L'ELECTRICITE 
Les TPE de moins de 10 salariés, réalisant moins de 2 millions d’euros de chiffre d’affaires et ayant un compteur électrique d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA sont éligibles au bouclier tarifaire des particuliers . Pour en bénéficier, l’entreprise doit se rapprocher du fournisseur d’énergie.

Pour ces contrats, la hausse des prix de l'électricité est plafonnée à 4% en 2022, puis à 15 % début 2023.


 AMORTISSEUR D'ELECTRICITE 
A compter de 2023 , une partie des TPE et toutes les PME (ayant moins de 250 salariés, moins de 50 M€ de chiffre d’affaires et moins de 43 M€ de bilan) et non éligibles au bouclier tarifaire, bénéficieront de ce nouveau dispositif.
L’amortisseur prendra en charge 50 % de la « part énergie » de la facture (à savoir le prix annuel moyen de l’électricité hors coûts d’acheminement de l’électricité et hors taxes), si le prix unitaire est entre 0,18 €/kWh (180 €/MWh) et 0,50 €/kWh (500 €/MWh). La réduction maximale du prix unitaire sera de 0,16 €/kWh (160 €/MWh) sur la totalité de la consommation.
L’aide sera intégrée directement dans la facture d’électricité. Les entreprises devront confirmer à leur fournisseur qu’ils relèvent du statut de PME ou de TPE éligible à ce dispositif (attestation à transmettre).

 AIDE POUR LES ENTREPRISES GRANDES CONSOMMATRICES DE GAZ ET D’ÉLECTRICITÉ 
Depuis juillet 2022, le Gouvernement a mis en place une aide pour les entreprises les plus consommatrices de gaz et d’électricité particulièrement touchées par l’augmentation du coût de l’énergie.
Cette aide sera prolongée en 2023 pour toutes les entreprises pour le gaz et uniquement pour les entreprise de taille intermédiaire (plus de 250 salariés) et les grandes entreprises pour l’électricité.
Le montant de l’aide représente 50 % de l‘écart entre la facture 2021 majorée de 50 % et la facture 2022, dans la limite de 70 % de la consommation 2021

Pour être éligible, vous devez :
  • Avoir des achats de gaz et/ou d’électricité atteignant au moins 3% du chiffre d’affaires 2021
  • Avoir subi une augmentation de 50% du prix du gaz et/ou de l’électricité sur la période éligible par rapport à la moyenne du prix sur l’année 2021

 
 Retouver toutes les informations sur les tarifs de l'énergie, les pistes d'optimisation des contrats et les autres dispositifs d'aides dans cette fiche
 

 EN CAS DE DIFFICULTÉS AVEC VOTRE FOURNISSEUR D’ÉNERGIE 
En cas de litige avec votre fournisseur d’énergie, les entreprises artisanales sont invitées à saisir le médiateur national de l’énergie.


 
 VOTRE CMA VOUS ACCOMPAGNE 

 ÊTRE ACCOMPAGNÉ POUR RÉDUIRE SA CONSOMMATION D’ÉNERGIE 
Nos experts peuvent vous accompagner pour mettre en place des solutions concrètes afin de réduire vos dépenses d’énergie.
Consulter nos conseils : Guides et conseils

 ÊTRE ACCOMPAGNÉ EN CAS DE DIFFICULTES  Sollicitez-nous via notre service de rappel   

 LES BONS GESTES 

Face à la hausse des prix, les entreprises sont invitées à devenir plus économes en ressources énergétiques, ce qui signifie consommer moins et mieux. Dans votre entreprise et auprès de vos collaborateurs vous pouvez adopter des gestes simples qui seront des sources d’économie au quotidien.
  1. Vérifier sa consommation d’énergie. Que ce soit sur votre facture ou en direct sur une application, il est toujours essentiel d’avoir un œil sur sa consommation afin de repérer et corriger toutes anomalies.
  2. Éteindre l’éclairage de l’entreprise la nuit. Que ce soit votre enseigne lumineuse, votre vitrine, votre local ou bureau, pensez à éteindre votre éclairage intérieur comme extérieur.
  3. Remplacer son éclairage. Les lampes LED et basse consommation ont certes un coût d’achat plus élevé, mais elles durent plus longtemps et sont nettement moins consommatrices d’énergie au quotidien.
  4. Adapter la température des locaux. L’ADEME recommande une température de 19°C dans les locaux occupés, jusqu’à 8° en cas d’inoccupation prolongée et 16° notamment la nuit. De la même façon, si vous en avez la possibilité, vous pouvez mieux isoler votre local.
  5. Diminuer la consommation des appareils électriques. En cas d’absence temporaire, vous pouvez mettre en veille vos appareils électriques ou informatiques. Si vous le pouvez, éteignez systématiquement les appareils électriques le soir et le week-end.
  6. Éviter les coupures avec Ecowatt. Face à la tension annoncée sur l’électricité cet hiver, le Gouvernement a prévu une météo de l’électricité avec Ecowatt. Vous pouvez anticiper votre consommation d’électricité afin de contribuer à éviter les coupures.
Télécharger le guide des écogestes (froid, chauffage, air comprimé, éclairage, ventilation...)


 

 Une checklist pédagogique a été élaborée par le Comité de crise sur l’énergie  « pour accompagner les chefs d’entreprises face à la flambée des prix de l’énergie » et ainsi leur permettre d’anticiper le renouvellement de leurs contrats de fourniture d’énergie. Elle est composée de 10 questions articulées autour de 4 thématiques : « le contrat, les prix, les aides et la médiation ».
Télécharger LA «CHECKLIST» ÉNERGIE

A lire également